Accueil / Jeu de Rôle / Donjon de Naheulbeuk / [JDR] Donjon de Naheulbeuk – Les impôts de Valtordu ! (partie 2)

[JDR] Donjon de Naheulbeuk – Les impôts de Valtordu ! (partie 2)

Après avoir défait les gardes, nos pignoufs restèrent plantés là pendant 10 bonnes minutes avant d’être dérangé par un soulard tout juste sorti de la taverne (via moult pieds aux fesses). Le potin fait par ce dernier réussis à rameuter deux gardes qui patrouillaient dans la ville. Les 2 gardes ne crurent pas au mensonge des aventuriers qui prétendaient que c’était l’ivrogne qui avait tué les gardes du château.

Un combat résolu plus tard, Mythrios décida de faire les poches aux divers cadavres qui jonchaient le sol et il fut rapidement imité par ses compagnons. Ces derniers trouvèrent de quoi se requinquer (oui, le MJ n’est pas si méchant que ça) et …

Galakmiel : « Un gant en bison ? »

Gorgil : « Non un gambison pauvre cruche »

Grodin : « Ouaip,  c’est ce qu’on met sous les cottes de mailles »

Bref, du matos (pourri) quoi. Grodin, intrigué par la fiole bleue qu’il venait de ramasser décida de la boire d’une traite… et une potion de mana des bitos en moins, une !

 

Une fois dans le château, ils passèrent par la salle des gardes, puis le débarras (Galakmiel décidant de regarder sous la tapisserie cachant la porte vers cette pièce) et enfin le salon. Après un bref conciliabule afin de savoir s’il fallait prendre la porte de gauche ou bien celle en hauteur devant eux, ils décidèrent de se rendre vers celle du haut. C’est donc dans la salle à manger qu’ils virent l’un des larbins. Malgré le fait que celui-ci est le responsable de l’étage, il n’est pas très futé puisqu’il gobe sans soucis le bobard de Gorgil faisant passer les aventuriers pour de nouveau larbin.

Larbin : « Vous êtes ici dans la salle à manger… bla bla bla bla bla… »

Gorgil : «  Veste de ski et héhéhain…. »

Vu la stupidité de la conversation du nain, les dieux, fort gais, décidèrent d’envoyé un angelot afin d’ensorceler deux des membres afin de les rendre amoureux… Ainsi naquit l’idylle entre Gorgil et Grodin !

JDR10

 

Après une courte (ou pas…) visite du rez-de-chaussée et des indications sur l’étage du château, nos larbins reçurent pour mission de porter des buches dans la cuisine et dans le débarras de la salle à manger… où ils tombent sur les deux amoureux transis auxquels ils promirent de ne pas de révéler leur secret (Gorgil et Grodin comprenant leur situation) en échange de quelques indications.

Convaincus que le seigneur reste cloitré dans son bureau, ils décidèrent de s’y rendre afin de l’interroger. Malheureusement vu l’heure tardive, seul deux gardes somnolaient dans la pièce. Réveillés par l’entrée de nos héros, ils

furent rapidement en état de combattre… mais pas longtemps car ils furent vite occis. Cette petite bataille permis à Grodin d’obtenir son niveau 3 voyant ainsi sa force augmenter.

JDR11

Avant de sortir ils déclenchèrent une nouvelle fois les foudres du MJ en lui demandant cinq fois s’il n’y avait plus rien à fouiller dans la pièce (et hop un Mankdebol, un) !

Se doutant que le seigneur doit se trouver à l’étage, ils empruntèrent les escaliers. Arrivé sur place ils jetèrent un rapide coup d’œil à la salle d’eau avant de rentrer dans la deuxième chambre d’ami. En ouvrant la porte donnant sur le couloir central, ils aperçurent le chef de la garde qui se précipita vers eux, armé de sa hallebarde. Ils battirent donc en retraite… dans la chambre. Le garde verrouilla la porte et se posta devant la deuxième en attendant leur sortie.

Gorgil défonça la porte verrouillée à coup de hache…

Gorgil : «  Parce qu’on ne va pas se laisser emmerder par une putain de porte ! »

…ce qui ne manqua pas d’alerter leur ennemi qui attendit que tout le monde sorte pour charger. C’est donc Galakmiel (oui en même temps c’était elle ou Mythrios vu la position de dernier du groupe) qui reçut la charge et dû, avec l’aide de Mythrios, se défaire de lui vu que les deux autres avaient décidé de se bécoter après avoir décrété que l’elfe n’avait qu’à se débrouiller. Une boule de feu, un coup de dague (oui, il n’y a pas d’arbre dans le château) plus tard, ils trouvèrent une clé sur le garde.

Ils ouvrirent naturellement la porte de la chambre du seigneur qui leur apprit qu’il ne contrôlait plus grand-chose et qu’il était séquestré par sa propre garde. Ce dernier propose que nos héros partent devant pour aller fouiller le sous-sol, une fois habillé il viendra les rejoindre.

A peine arrivé dans les sous-sols qu’un garde se jette sur eux… et perd la tête suite à un magnifique coup de hache bien placé de Gorgil.

Gorgil : « T’as vu chérie » *en parlant à Grodin

Alors que les deux amoureux commencèrent à s’engueuler pour une obscure raison, Galakmiel et Mythrios partirent vers le fond du donjon ; mais des rats, qui les avaient poursuivis, les attaquèrent au moment même où ils ouvrirent la porte de la salle de gauche où se trouvait un garde. Galakmiel eu comme tâche de se défaire des rats tandis que Mythrios tuait le garde. La magotte, affaiblie, tant au niveau astral que vital, décide d’absorber une potion de mana mais ne prend pas le temps de se soigner.

JDR12

Nos compagnons ouvrent donc la dernière porte des souterrains… et tombe sur deux petits êtres en train de se chamailler sur ce qui ressemble à un trône. Attiré par le bruit les deux Chapichapos maléfiques se mettent en mode combat/fuite/lancer de shurikens ce qui a le don d’énerver nos héros (qui n’arrivent pas à les coincer au corps à corps) et le don de les blesser (oui les shurikens et les petits coups de lame en passant, ça fait mal) !

Mythrios demande alors à ce que Galakmiel les immobilise via la magie mais cette dernière rate son sort et épuise ainsi son énergie astrale. Via une manœuvre naine digne de la chasse à la belette, Grodin et Gorgil arrivent à coincer la fille dans un coin (roooh non, enfin bande d’obsédés va). Durant le combat elle parvient à s’assommer toute seule ce qui facilita le travail de nos deux courtauds. Le garçon, lui, s’en prit à Galakmiel lors d’un passage éclair et lui ôta ses derniers points de vie.

Ses trois compères finirent le travail et commencèrent à fouiller la pièce, récupérant quelques trésors. Mythrios eu même l’idée d’ouvrir la pièce du fond et y trouva un trésor, celui des impôts supplémentaire que les Chapichapos avaient levé.

Le seigneur arriva avec sa femme qui, chose heureuse, est justement une mage de haut niveau. La châtelaine guérit donc le pauvre homme qui se faisait torturer, et auquel les aventuriers n’ont même pas prêtée attention. Elle propose également de ne faire payer que 500PO aux aventuriers (au lieu de 3000) afin de faire un sortilège de résurrection sur Galakmiel. Pas de bol car si les nains sont radins de base, imaginez lorsqu’il s’agit de sauver la peau d’une elfe ! C’est donc par pitié pour la pauvre aventurière (et grâce à un point de destin) qu’elle réalisera le rituel.

Les membres du Cercle des Pignoufs Intrépide à la Hache de Naheulbeuk reçurent de l’expérience supplémentaire pour avoir secouru le bourg du joug des Chapichapos et ils reprirent le chemin de… la taverne !

A propos de kelepok

Spécialiste en stratégie !

Laisser un commentaire