Accueil / Jeu de Rôle / Donjon de Naheulbeuk / [JDR] Donjon de Naheulbeuk – Les impôts de Valtordu ! (partie 1)

[JDR] Donjon de Naheulbeuk – Les impôts de Valtordu ! (partie 1)

Fort de ses précédentes aventures, notre groupe est donc contacté par un gamin dès leur sortie du Donjon Facile de Valtordu (où ils ont refourgué une partie de leur camelote)…

Gamin : « Salut les aventurier, je suis envoyé par le vieux …»

Gorgil : « Archibald ! »

Gamin : « Non, Bertrand. »

Gorgil : « Meeerde. »

Une fois près du vieil homme, ils apprennent que celui-ci est un ami d’Archibald et que ce dernier lui ayant parlé de leur valeur, il était en confiance pour leur laisser mener l’enquête sur le fait que…

Bertrand : « … les impôts ont doublé par trois, ce qui n’est pas normal ! »   *Magnifique fumble linguistique du MJ.

Conscient que le problème émane du pouvoir local et donc du château de Valtordu, nos aventurier s’y rende rapidement et décide de frapper à la porte. Un garde leur répond sèchement que l’accès est interdit, ils décident donc de tenter le coup via le poste de garde du château où un autre garde leur répond que c’est peut-être étrange mais que ce sont les ordres.

Après réflexion, Galakmiel propose d’aller chez le vieux Archibald pour voir s’il n’en sait pas un peu plus. Vu son absence, les nains pensent tout de suite à la taverne (endroit où il le rencontre chaque fois) et l’appel du tonneau fait le reste. Après quelques bières en compagnie d’Archibald, ils apprennent que la petite-fille de ce dernier n’est plus rentrée de son travail au château depuis plusieurs semaines. De plus personne n’est plus autoriser à sortir ou rentrer du château excepté les gardes. La seule solution serait d’aller voir le serrurier qui possède le double de la clé du château. Une dissipation d’ivresse de groupe plus tard, le quatuor prend la direction de la serrurerie.

Le serrurier est méfiant de prime abord, arguant qu’il n’a jamais eu de double de clé du château lorsque Gorgil lui demande gentiment (pour un nain quoi…) de lui filler. Heureusement Galakmiel pense à lui dire que c’est Archibald lui-même qui les envoie et le serrurier leur vend alors la clé pour 10PO (oui, le MJ est un rat) !

Galakmiel nous prouve une nouvelle fois qu’elle est la plus intelligente du groupe en proposant d’attendre la tombée de la nuit avant d’aller au château. Une nouvelle fois les nains sentent l’appel du tonneau (sauf Mythrios qui comme d’habitude ne fait rien comme un nain normal) et la magos décide de réviser un peu ses sorts en restant à l’extérieur.

Bien entendu Gorgil, un peu saoul tombe et renverse un ivrogne qui lui tombe sur le visage entrainant un nez cassé et une petite hémorragie. Grodin, tout aussi bourré, n’a pas vu Gorgil choir mais le voit par terre le nez en sang, l’ivrogne à ses côtés. Grodin teste donc l’efficacité de son marteau d’artisan nain en l’envoyant dans le dos de l’ivrogne qui, malgré l’alcool dans ses veines, s’écroule sur le sol en criant et tombe dans un profond coma. Personne ne moufte (pas mal de test de courage raté pour le MJ) et on dirait que cela va en rester là…

Alertée par le bruit (et aussi parce que l’air de rien il fait déjà presque noir), Galakmiel entre dans le bistro et décide de lancer un sors de dissipation d’ivresse de groupe qui foire lamentablement. Pire, elle frappe involontairement une ivrogne attablée avec un mendiant. Le clodo lui assène un magnifique coup de canne sur le bras droit, de par ce fait elle laisse tomber son Romorfal 200 vu que son poignet ne lui permet plus que d’avoir mal…

JDR7Pendant ce temps Gorgil est groggy et ne sais comment stopper l’hémorragie. Grodin fonce défendre l’elfe (« Pas pour l’aider, pour prendre l’expérience » dira-t-il) et marave facilement le mendiant. Gorgil a enfin la présence d’esprit de prendre un morceau de la tunique de l’ivrogne comateuse pour se la fourrer dans le nez et stopper l’hémorragie. Malheureusement pour lui, après un conflit avec le MJ au sujet d’un lancer de dé qu’il ne voulait pas faire, il déclenche un lancer sur le tableau de Débilibeuk qui lui est automatiquement attribué (MJ : « je vais me gêner tient. ») et il est donc pris de la Fièvre du Samedi Soir !

Galakmiel, qui vient de réussir son sort de dissipation d’ivresse de groupe, se rappelle que Gorgil possède une potion qui lui permettrait de soigner sa fracture du poignet et elle va donc essayer de profiter de son état pour lui voler. A la première tentative elle n’attrape qu’un des Chiantos du nain mais la seconde est la bonne et elle boit la potion directement.

 

La Fièvre du Samedi soir retombe (tout en laissant à Gorgil une nouvelle compétence nommée Travoltaïte qui le force à se déhancher à chaque musique entendue en cas d’échec critique au lancé de dé) et Gorgil se dit qu’il est temps maintenant de boire la potion afin de remettre son nez en place…

 

Gorgil : « Bon ben je vais prendre ma potion… » *il fouille son sac mais ne la trouve pas « Bah, j’ai dû la perdre en dansant ! »

Finalement la magicienne le soigne via un soin des blessures à la tête ce qui atténue la fracture et le rend moins moche. Et sur cette dernière action que le groupe quitte la taverne afin de se rendre au château. Et les autres personnes présentent dans le bistro ? Ben, elles n’ont pas trop osé bouger de peur de se manger le marteau de Grodin !

Avant de sortir, Gorgil est accosté par un fan (voir tableau du Débilibeuk). Ce dernier trouve les danses de notre héros sublimes et est prêt à le suivre afin d’en découvrir les secrets.

Arrivé devant le château, Mythrios décide d’ouvrir directement la porte avec la clé du serrurier. Il oublie malheureusement de faire cela avec délicatesse, ce qui provoque un gros grincement de porte, alertant directement les deux gardes présents dans la pièce.

Le fan est envoyé en éclaireur mais il décédera d’un trait d’arbalète bien placé. La magicienne lance le sort Illusion de foule qui fait apparaitre une petite dizaine de personnes pas contente. Les gardes peu décidé à affronter seul cette foule, se cache derrière les colonnes de l’entrée et appelle les renforts présents dans la salle de garde.

Les aventuriers décident d’attendre… vraiment longtemps… tellement longtemps que finalement les gardes enfin habillés (oui à 21h certains dormaient déjà et débarquer en pyjamas rose bonbon pour combattre, ça le fait pas) décide de prendre le groupe à revers. En effet tellement concentré sur l’entrée principale, nos quatre héros ont oublié que sur leur droite se trouve la porte de la salle des gardes du château. Seul un trait d’arbalète ricochant sur le casque de Grodin suivit du cri de charge des deux hommes du souverain local leur fait prendre conscience que, merde, va y a voir de la baston !

La magicienne lance une boule de feu mineure qui ira toucher le garde à l’arbalète. Le nainja, empli de courage une nouvelle fois, recule pour prendre les gardes à revers. Grodin et Gorgil quant à eux, fonce vers les 2 gardes pour en découdre !

JDR9

Le premier tour de ce combat fini sans trop de dommage de part et d’autres mais l’un des gardes caché se rend compte de la supercherie de la foule et fonce sur Grodin, suivit de près par son homologue qui lui se dirige vers Gorgil. L’arbalétrier du balcon les a également rejoints et il tire sur Mythrios sans succès.

Gorgil n’est pas en forme puisqu’il rate son adversaire en vis-à-vis tandis que celui-ci lui explose le tibia avec sa lance. Les bottes de cuir renforcées on tenus le coup, empêchant le membre d’être sectionné mais le coup direct fut violent, ce qui explique la fracture…

Grodin déchaîne à nouveau sa fureur (et son marteau) pour décocher un magnifique coup dans les valseuses du garde et provoquer son décès inopiné ! C’est avec un grand sourire qu’il se tourne vers le garde qui vient juste de le charger.

Pendant ce temps, Mythrios se rue vers le garde à l’arbalète près de la salle des gardes et Galakmiel rate ses sorts.

Grondin continue sur sa lancée, même s’il rate les parties génitales de son adversaire, il lui broie le fémur d’un coup puissant dans la jambe. Le garde tente d’empêcher son adversaire de le tuer …

Garde : « Attendez, je ne fais qu’obéir aux ordres, je vais vous expliqu… » *Sprotch

Grodin : « Haha dans ta face, à moi les PX !!! »

Galakmiel vient aider Gorgil au corps à corps vu qu’elle n’a plus de point astral et à eux deux ils arrivent à se défaire des deux gardes.

Mythrios viendra péniblement à bout du garde après avoir fait tomber sa dague.

Le dernier arbalétrier sera défait par l’ensemble du groupe (même si Gorgil n’a pas rejoint le combat aussi rapidement que prévu vu sa fracture) après avoir vendu chèrement sa peau.

 

On se retrouve donc avec un groupe amoché, une mage sans points astraux, une aventure pas finie et un Grodin…

JDR8

A propos de kelepok

Spécialiste en stratégie !

Laisser un commentaire