Accueil / Avis / Rocket League, s’envoyer en l’air pour marquer des buts

Rocket League, s’envoyer en l’air pour marquer des buts

Vous vous ennuyez devant FIFA et PES ? Rocket League sort des sentiers battus et va vous étonner ! Ce jeu atypique est la suite de Supersonic Acrobatic Rocket-Power Battle-Cars (oui c’est beaucoup plus long à prononcer…) et vous offre la possibilité de participer à une sorte de match de football où les joueurs sont des… voitures !

Oui vous avez bien lu, les joueurs sont des voitures et s’envolent dans les airs au gré de doubles sauts, barrel-roll ou encore tourbilol. Des boosts sont parsemés sur le terrain et avec un peu d’entraînement vous allez pouvoir le traverser en volant pour marquer des buts d’anthologie.

Personnalisation des véhicules

Plus vous jouerez à Rocket League et plus vous allez débloquer de nouvelles peintures, de nouveaux véhicules et vous pourrez customiser rapidement votre voiture comme bon vous semble pour être à l’aise sur le terrain.

Coach, on s’entraîne quand ?

Le mode entraînement de Rocket League est obligatoire pour permettre aux nouveaux joueurs de se familiariser aux touches et également à la physique du ballon. Anticiper les trajectoires sera la première chose que vous maîtriserez. Trois niveaux d’entraînement vous attendent, de la prise de balle facile avec une main dans le dos à la prise de balle aérienne où il faut réellement maîtriser la bête ainsi qu’avoir une bonne idée de la trajectoire de la balle. L’objectif étant de marquer plus de buts que l’adversaire.

Mode saisons

Le principe est identique à une compétition de football. Vous participerez à un championnat avec le nombre d’équipes que vous choisirez et ensuite disputerez la victoire finale entre les 4 équipes en tête du championnat sur des matches à élimination directe. Vous aurez une demie-finale et une finale à gagner donc pour remporter la Coupe Rocket League.

Mode en ligne

L’intérêt principal de ce jeu est de jouer avec des amis en dégustant des boissons fraîches (houblonnées ou non selon vos préférences). Les barres de rire ne sont jamais bien loin et on passe un très bon moment à se marrer. Plus le skill des joueurs est bas, plus on rigole. A notre niveau nous privilégions le fun, par contre certains prennent ce jeu très au sérieux et ont réellement un très très bon niveau. Hors de question de plaisanter quand on se retrouve dans une team aléatoire avec eux.

Travail d’équipe

Il est indispensable d’être bien organisé et de communiquer sur les positions sur le terrain. Plus de joueurs sont sur le terrain, plus la tactique est importante. Avoir un bon gardien qui reste dans les buts pour dégager tout ce qui arrive dans sa zone est vital. S’il maîtrise les arrêts aériens c’est un énorme plus. Les attaquants devront rivaliser d’adresse pour envoyer la balle au fond des filets et marquer des buts. On peut jouer jusqu’à 6 en match classé (3v3) et 8 en match non classé (4v4). Autant vous dire de suite que si les équipes ne sont pas organisées c’est très rapidement un champ de bataille plus qu’un terrain…

Du fun en barre

Rocket League est un investissement rentable sous réserve d’avoir des amis avec qui y jouer. Lorsqu’on se retrouve sur TeamSpeak et que l’un des protagonistes parle de Rocket League, le temps moyen de connexion au jeu est de 15 secondes 🙂
C’est sans doute le phénomène de l’été et il fait bon y jouer. Rejoignez-nous !

A propos de stay

A lire aussi

Empire TV Tycoon : La guerre des chaines TV fait rage

Salut les touristes ! Vous êtes mordus de cinoche et de séries TV ? Vous …

Laisser un commentaire